Témoignage


CrossFit et Marathon: Témoignage de Laurianne

image

J’ai commencé le Crossfit en janvier dernier aux cours de 6h du matin. J’étais avant tout une coureuse de longue distance qui cherchait à devenir une athlète plus complète.

L’an passé, au Marathon de Montréal, j’ai affronté la mythique distance du marathon pour la première fois et je me suis fait démolir. En retroussant mes manches, en travaillant fort, en étant assidue aux cours de Crossfit et dans mes entraînements de course, aujourd’hui, j’ai pris ma revanche.

J’ai réussi à retrancher 37 minutes à ma performance de l’an passé et j’ai franchi la ligne d’arrivée en 4h02. Merci à L’usine CrossFit Taschereau d’avoir contribué à mon succès, et un merci tout spécial à coach Sonia pour ses encouragements au courant de la dernière année.

-Laurianne Roberge

Spartan Race et CrossFit après 50ans

12472502_276661526059354_2649087825178015670_n

50 ans à prendre du poids…

Et un ami me lance un jour comme défi de courir une Spartan Sprint et je réussis ce beau défi avec un temps de 2h34… en ayant de la difficulté à marcher pour les quatre jours qui suivent ! Mais j’ai la piqure !

Puis je décide de courir trois autres grands défis pour mes 51 ans : aborder de front les trois niveaux de Spartan, cette fameuse Trifecta (Sprint 6km, Super 13 km et Beast 21 km). Pour ce faire et y donner un sens encore plus positif, je décide de m’engager au Crossfit. J’ai visité plusieurs centres afin d’éclairer mon choix qui s’est finalement porté sur L’usine CrossFit Taschereau. C’est là que je rencontre Maku. En écoutant toutes ses explications et sa vision du Crossfit, il m’incite à faire un cours d’essai pour voir si je m’y vois, si je m’y sens bien, si j’ai envie de me donner à cette activité. Quelque peu intimidé, je discute avec des membres du club et je suis convaincu. Après mon cours d’essai, me voilà donc abonné pour six mois ! Et voici le résultat : après ces six mois de travail acharné et assidu, je cours ma Spartan Sprint 54 minutes plus rapides que l’an passé. Ensuite, la Super et finalement la fameuse Beast ! Défi RÉUSSI !

Je m’entraîne 3 à 4 fois/semaine. Évidemment, certains jours sont plus difficiles que d’autres, voir pénibles… Mais les entraineurs sont toujours là pour nous, peu importe notre forme physique et notre bagage de blessures. Pour moi, c’est bien plus qu’un GYM. C’est un endroit où le stress et le négatif restent dehors. Ici, personne ne se juge et, surtout, tous s’encouragent.

Merci Maku et MERCI à ta super équipe. Je vous apprécie énormément. Vous avez su mettre un sens à la valeur de santé et de dépassement que je cherchais à 50 ans pour donner une valeur ajoutée à ma qualité de vie.

Daniel Martin

Témoignage: Laurence Lamothe

Laurence Lamothe

J’ai toujours été une personne active, mais ma motivation à l’entrainement dans un centre de conditionnement physique normal ne restait jamais bien longtemps. Je n’avais pas les connaissances requises pour me permettre de voir du changement dans mes performances. J’ai toujours fait des sports d’équipe et l’entrainement individuel m’intéressait plus ou moins. J’étais dans ma dernière année de technique policière et je devais améliorer ma condition physique pour me permettre de passer tous les tests nécessaires afin d’arriver à mon futur métier. C’était donc un moment critique pour retrouver la motivation et surtout pour avoir du changement dans la façon de m’entrainer.

C’est à l’été 2014 que j’ai entendu parler de la nouvelle tendance : le Crossfit. Une amie s’était inscrite à l’Usine Crossfit Taschereau et me parlait de l’ambiance de l’endroit ainsi que de tous les coachs toujours prêts à t’aider pour atteindre tes objectifs. Dès ma première expérience, je suis tombée sous le charme de ce sport, mais aussi de l’environnement. Il est souvent intimidant de commencer une nouvelle discipline alors que tous les autres autour de toi en font depuis longtemps. Toutefois, j’ai vite réalisé que cet aspect n’est pas important. Peu importe le niveau, l’âge et la condition physique de tous et chacun, l’important c’est de donner son maximum. Dès mes premiers pas à l’Usine Taschereau, je me suis sentie accueillie par tout le monde. À mon cours d’essai, j’ai entendu Marc-André parler du mot «famille» pour représenter son gym et j’ai immédiatement eu le sentiment d’en faire partie. À chaque cours, l’esprit de camaraderie, d’entraide, de soutien et d’encouragement est toujours présent et m’a permis de donner le meilleur de moi-même à chaque fois. Je n’ai pas eu d’autre choix que de m’abonner.

J’ai rencontré des coachs incroyables et dévoués, toujours présents pour donner des conseils, regarder ta technique et te permettre de travailler sur tes faiblesses. En moins de trois mois de crossfit, je voyais déjà des résultats dans mes performances à l’extérieur du gym. Que ce soit en force musculaire ou en cardio, à tous les coups, je pouvais aller plus loin et plus vite. Au gym, je pouvais tenir plus longtemps dans les WOD, toujours lever plus lourd dans les différents mouvements d’haltérophilie et améliorer les mouvements de gymnastique. J’ai donc augmenté ma fréquence d’entrainement puisque les résultats étaient très motivants. Je suis plus en forme que jamais, plus heureuse et plus fière de moi depuis que j’ai commencé le crossfit. Il n’y a rien de plus satisfaisant que le moment où tout le monde reste couché au sol pendant une bonne minute pour retrouver son souffle à la fin d’un WOD.

Aujourd’hui, ça fait maintenant deux ans que je fais partie de l’Usine Taschereau et je compte y rester encore longtemps. À tous les coachs ; Maku, Manon, Sonia, Fred, André, Dave, Mélanie je vous dis merci pour l’incroyable travail que vous faites à tous les jours et pour m’avoir aidé à votre manière. Et merci à tous les athlètes et amis que j’ai rencontré qui n’hésitent pas à toujours donner des conseils et des encouragements. Je n’oublierai jamais vos cris lors de mon 16.3 qui a permis la réussite de mon premier Bar Muscle-up, vous êtes une gang incroyable. Maku, tu as créé un gym à ton image, toujours à l’écoute de tes membres.

- Laurence Lamothe

L’usine CrossFit Taschereau
CrossFit à Brossard
Le 5 Août 2016

Témoignage: Guilherme Mendes

Superman Challenge 2015

Dans l’ordre: Guilherme, Caro, Guylaine, Mylène et Loic (Superman Challenge 2015)

Il y a de cela maintenant 2 ans que Kim et moi décidions de faire un changement radical dans notre style de vie. À 44 ans, j’étais vraiment mal en point. Je pesais 215 livres et je n’avais aucune énergie. J’avais entendu parler du Crossfit et j’avais aussi fait quelques séances de « cross-training ». Kim et moi avions déjà vue des reportages de compétition de Crossfit et on se demandait comment ces gens là pouvaient faire ça. On se disait que ça devait être des surhumains! Mais surtout, on se disait: « ouf, ce n’est pas pour nous ca ». Nous n’avons plus l’âge de faire cela et nous ne sommes pas assez en forme pour faire ça.

C’est en un beau samedi du mois de novembre, que je me suis présenté avec Kim à L’usine CrossFit Taschereau et nous avons rencontré Marc-André. « Maku » nous a offert une séance d’essai gratuite, question de savoir si nous allions aimer l’expérience, mais comme il fallait faire un changement radical dans nos vie, nous n’avons même pas fait de séance d’essai. Au lieu, nous nous sommes abonnés tout de suite pour 6 mois.

Sourire en coin, Maku nous a expliqué le fonctionnement des cours de groupe et nous nous sommes lancés sans jamais regardé en arrière! Aujourd’hui, je pèse 190 livres, j’ai plus d’énergie qu’auparavant et j’adore le Crossfit. L’atteinte de ces résultats n’a pas été de tout repos et seul, je n’y serais peut être jamais arrivé. Premièrement, une chance que ma blonde fait aussi du Crossfit et que tous les deux nous avons le même objectif. Nous avons aussi découvert que finalement, il n’y a pas d’âge pour faire du Crossfit !

Le Crossfit n’est rien sans les coachs et sans le reste de la famille, c’est à dire les autres athlètes avec qui l’on s’entraine à chaque séance. Seul, je n’aurai jamais été capable de faire ce que je fais aujourd’hui. C’est grâce à des coachs comme Maku, Fred, Sonia, Manon, André, Véro et Dave. Chacun d’entre eux m’ont à un moment ou un autre poussé à essayer quelque chose de nouveau. Mon 1er Hand stand hold je le dois à Maku! Mon premier Toes to bar à Fred! Mon premier Over head Squat à Sonia! Mon premier Hand Stand push up à Manon, mon premier vrai push-up à André et Véro, ma juge préférée ! Merci de nous transmettre ta passion! Coach Dave, merci de nous rendre accessible ton expérience d’haltérophile !

Comme je le disais, le Crossfit n’est rien sans le reste de la famille, une famille qui est toujours présente pour encourager ou encore donner de judicieux conseils. Marc-O, Marc André R, Alex H, merci pour les conseils. Le reste de la famille, vous êtes beaucoup trop pour que je vous nomme tous, mais merci pour vos encouragements lorsque le WOD achève et que je n’ai pas encore crié TIME !

-Guilherme Mendes

« Une belle famille »

11223332_906622462747970_2119279272723701628_o

Sonia, Amélie et Annie

« À la fin du mois de mai, Sonia m’a lancé l’idée qu’elle aimerait bien coacher ma sœur, Amélie, atteinte de Trisomie 21. Amé a tout de suite accepté l’offre et était enthousiaste de commencer ce nouveau sport, dont je parlais tant. Donc depuis, elle s’entraine 1h par semaine en privé avec Sonia, qui l’a tout de suite mise en confiance avec des exercices adaptés. Elle adore la diversité des exercices et les encouragements de Sonia la motive énormément, elle sent qu’elle se dépasse à tout coup. Tellement motivée, qu’elle court maintenant 3km, dans l’objectif de faire une course de 5km l’an prochain. Ces entrainements la rendent fière d’elle et elle a le sentiment de faire partie de cette belle famille de CrossFiteux. Je tiens donc à remercier du fond du cœur ma grande amie Sonia, qui prend de son temps pour coacher Amé, mais aussi l’aide à se surpasser, à se faire confiance et à s’épanouir. »
- Annie B.

L’usine CrossFit Taschereau
CrossFit à Brossard
le 10 Novembre 2015

Les soeurs Potvin (et Papa/Maman)

Janie et ChrisLes deux soeurs Potvin (Janie et Christina)

Janie Potvin :

Bonjour à tous!

Voici le parcours qui m’a amené à faire du crossfit! Pour commencer, je suis une athlète de plongeon retraitée depuis été 2012. J’ai eu une carrière de 16 ans remplie de hauts et de bas mais qui m’a apporté beaucoup. Je me suis rendue sur la scène internationale et j’ai eu la chance de voyager pour performer pour mon pays, le Canada! (Championnat du monde Junior, Championnat du monde Universitaire, et bien d’autres.) Mon objectif ultime était comme tout athlète, me qualifier pour les Olympiques. Aux essais olympiques en Mai 2012, je suis arrivée au meilleur de ma forme et préparée au maximum. Malheureusement, j’ai fait une erreur sur l’un de mes dix plongeons performés et cela m’a coûté une place dans l’équipe canadienne olympique, j’ai donc fondu en larme. Pour revenir un peu en arrière, le plongeon m’a permis d’obtenir une bourse complète à l’université Texas A&M, aux États-Unis. Je suis déménagée là-bas en août 2008. Mes 4 années passées à étudier et plonger ont été les plus belles de ma vie! Ce que cette expérience m’a apportée est indescriptible, mais tout ce que je peux vous dire c’est que si on m’offrait de le refaire demain matin, je dirais oui sans hésitation! J’ai eu la chance de rencontrer des gens extraordinaires qui resteront à jamais dans ma vie.

Début été 2012 a été une période difficile pour moi. Je venais de terminer mon BAC et quelques semaines après les essais olympiques, j’ai décidé de mettre fin à ma carrière. L’année suivante a été une grosse période de questionnement, de tristesse et de dépression. Lorsque tu fais quelque chose qui te passionne 20-25 heures/semaine pendant 16 ans et que du jour au lendemain il n’y a plus rien, il y a une grosse période d’adaptation. De plus, j’avais décidé de rester au Texas après mon BAC pour travailler là-bas. Été 2013 j’ai décidé que le Texas avait été une expérience extraordinaire et hors du commun mais qu’il était temps de revenir dans mon patelin au Québec, avec la famille et les amis. C’est donc en Novembre 2013 que je suis revenue pour de bon au Québec, après plus de 5 ans à vivre au Texas.

Fin Novembre 2013, je me suis présentée à l’usine crossfit Taschereau pour voir de quoi ça avait l’air. J’avais déjà fait quelques séances dans des gyms de crossfit au Texas, mais je ne m’étais jamais inscrite. Par contre je savais que ce serait quelque chose que j’aimerais. Après avoir fait mon essai gratuit à Taschereau, je me suis dit il est temps que je me lance et je me suis inscrite pour une période « test » de 3 mois. Mais laissez-moi vous dire qu’après une semaine je regrettais déjà de ne pas avoir pris le 12 mois! Croyez le ou non, mais en plongeon je n’ai jamais vraiment fait de cardio donc disons que les premiers WODs ont été durs sur la patate. Mais le sentiment d’accomplissement et de dépassement après les WODs surpassent la douleur ressentie pendant. Le crossfit pour moi a en quelque sorte remplacé le plongeon, c’est-à-dire que le crossfit est devenu ma passion et que je me suis trouvée une nouvelle famille que j’adore! Je ne peux pas dire que je mets la même « pression » de performer puisque je crois que passer par là une fois dans sa vie pendant des années est déjà suffisant. Je donne tout ce que j’ai chaque fois que je suis au gym, j’ai toujours mon petit côté compétitif, mais surtout je m’amuse!

Pour terminer, ce que je retire le plus jusqu’à ce jour du crossfit est la famille! Taschereau m’a permis de rencontrer des gens exceptionnels, des coachs incroyablement dévoués et grâce à L’usine Taschereau, je me suis faite des copains/copines qui resteront à jamais des personnes chères à mes yeux. Notre grande famille est notre force! Et parlant de famille, pour ceux qui ne le savent pas, j’ai réussi tranquillement pas vite à amener toute ma famille à l’usine Taschereau!

Au début, ma petite sœur Christina et mes parents, Sylvie et Michel, n’étaient pas tellement intéressés. Ils trouvaient tous que je passais beaucoup de temps au gym et ne comprenaient pas trop pourquoi. Pour tout vous dire la famille complète était active, mais chacun chacune à sa manière. Quelques mois après mon inscription, j’ai finalement réussi à convaincre ma sœur de s’inscrire! Dès le départ elle a compris ma « dépendance » au gym. Ma sœur a un caractère et une force incroyable. Elle mesure peut être juste 5 pieds, mais elle en a dedans. J’ai toujours beaucoup de plaisir à Woder avec elle. J’adore voir sa progression et je suis fière d’elle. Ensuite, début 2015, ma mère a décidé d’embarquer dans le bateau. Dès le départ j’ai vu qu’elle était passionnée et qu’elle avait trouvé quelque chose qui lui plaisait. Lorsqu’on en parle en famille, elle est toujours enjouée et excitée d’en parler. Et finalement mon père! J’aimerais vous dire un secret. Ma soeur et moi surnommons mon père « El gosseux » parce qu’il aime bien ça nous « gosser » hihi! Bien laissez moi vous dire que c’était à notre tour de le « gosser » pour qu’il s’inscrive. « Allez Papa, toute la famille sera inscrite à Taschereau, ça va être super cool! » Ça c’est la phrase que nous répétions à mon père chaque fois qu’on en parlait en famille! Et bien après quelques mois, il a succombé. Début été 2015 il s’est joint à la famille Taschereau! Au début il a trouvé ça difficile, mais avec le temps, il est devenu un « addict » comme nous tous!!

Merci mille fois Maku d’avoir dit « Au revoir » aux finances et « Bonjour » au crossfit!

- Janie LCT Potvin

 

SAMSUNG DIGITAL CAMERAJanie avec son père (MIchel) et sa mère (Sylvie)

 

Christina Potvin :

Je me souviens lorsque ma sœur m’a parlé du CrossFit la première fois … En fait non, pour être franche, je crois que c’était de L’usine CrossFit Taschereau qu’elle m’a parlé tout d’abord.

Elle m’a dit qu’il était incontournable que j’essaie ce sport, que je ne pouvais pas passer à côté d’une belle gang et d’une expérience comme celle-là. Elle me parlait et moi tout ce que j’entendais c’était : BLAH! BLAH! BLAH!

1er BUT :

Après mur réflexion, je me suis dit pourquoi ne pas essayer, et ce fût le COUP DE FOUDRE! Coup de foudre avec le CrossFit et coup de foudre avec la gang à L’usine Taschereau. J’ai fait ma demande en mariage quand je me suis abonnée pour l’année… je suis devenue MEMBRE.

J’ai de la chance que ma sœur,  Janie LCT Potvin, m’ait introduite à ce merveilleux sport. Partager une passion avec sa sœur, ca n’a pas de prix, je vous le garantis. Encore plus quand les membres de L’usine deviennent tes amis… deviennent LA 2e famille. Je pense que vous vous en doutez que ma sœur est un modèle pour moi. C’est un modèle de détermination, de progression et de surpassement. M’entrainer avec elle c’est un cadeau tous les jours.

2e BUT :

Je me revois au tout début assise sur ce merveilleux sofa couleur crème (vous voyez lui dont je parle), en me disant que l’équipe du Team LCT (équipe de compétition) son « mongole » de s’entrainer autant d’heures par jour et quotidiennement. OUPS… j’ai parlé trop vite. Depuis maintenant 5 mois que je m’entraine 5 fois par semaine et dans mes 2 journées de congé je me tourmente en me questionnant sur ce que les autres font comme WOD aujourd’hui.

Le tour du chapeau arrive!

Mes parents qui s’inscrivent à L’usine. Elle est bonne celle-là, le père et la mère, la famillia LCT Potvin est là… Ceci prouve qu’il n’y a pas d’âge ni de style pour faire partie de cette grande famille.

L’Usine pour moi c’est une petite municipalité qui s’entraide physiquement et psychologiquement. Écoutez, je me force réellement à trouver un défaut, mais je n’y arrive pas. Honnêtement je ne vois que du positif à être membre à cet endroit.

Il ne faut pas que j’oublie de mentionner que les coachs qui sont là apportent énormément quant à l’esprit de famille et le sentiment de performance. Sans eux, ce serait différent pour moi, alors je vous dis merci d’être là pour tous les membres de L’usine et particulièrement Merci d’être la pour MOI!

-Christina LCT Potvin

 

Taking Nothing for Granted – Crossfit and COPD

Stefano

What has Crossfit done for me, how has it changed my life. To answer that question we have to go back to the summer of 2012. I was having trouble breathing and it was starting to affect all aspects of my life. After weeks of tests and doctors, I was diagnosed with COPD (Chronic Obstructive Pulmonary Disease) the third leading cause of death according to the World Health Organization (WHO). To make a long story short, I was told that there is no cure, no operation, nothing except medication, 4 different kinds everyday for the rest of my life, to make me comfortable. My condition was terminal and my lungs would deteriorate with age, getting harder and harder to breathe. Take your meds and enjoy the time you have left. That’s what I was told.

I was depressed and feeling sorry for myself, eating junk food and gaining weight…I really hit rock bottom!

Then came the phone call that changed my life, my sister had cancer. She was fighting with everything she had and was always optimistic. I decided to change my life. I started eating healthier, stop drinking (well almost), and I joined a fancy gym. My doctor told me working out was not good for me; I believe he said I would get Hypoxemia during exercise. As fate would have it, the gym assigned me a personal trainer who I thought was too young and inexperienced, they gave me the Zumba girl I thought… Boy was I wrong about that. Her name was Sonia and while other trainers were working the machines with their clients, she was making me do wall balls and pull-ups. Eventually she would become a good friend and introduced me to L’Usine Crossfit Taschereau and Maku who told me CrossFit will help improve lung volume and cardio.

The first six months, were hell….My lungs were burning during warm-ups….I thought of quitting every time I started a class, but with a lot of help and encouragement from the coaches and other members in the class, it slowly started to get easier and my breathing was getting better. After a year of Crossfit I was losing fat and adding muscle and I was starting to have fun! A lot of fun… I had not felt this way since I was a kid…. full of energy, always smiling and hopeful for the future. No matter what, Crossfit and LCT are part of me now.

Then came the day I was dreading for an entire year, my annual checkup and lung tests.

I passed the tests easily and everyone was shocked! This was not supposed to happen; I had an incurable lung disease…. What I really had and needed was my family and my Crossfit family at LCT. Today, I take 1 medication instead of 4 and the doctors say whatever you are doing, keep doing it….. I will continue doing Crossfit at LCT

- Stefano Rosati, member of L’usine CrossFit Taschereau since October 2013.

Profil d’une membre: Valérie Philibert

Val P2

Bonjour!

Je m’appelle Valérie et je fais maintenant partie de la famille de L’usine CrossFit Tashereau depuis presque deux ans. Je suis enseignante de danse au primaire, je danse depuis l’âge de 3 ans et durant mes temps libres, j’aime bien aussi tricoter. J’ai toujours été active physiquement. Au secondaire, tout en dansant plusieurs fois par semaine, je faisais partie d’une équipe de volley ball. Étudiante en danse au cégep et à l’université, j’allais aussi au gym pour travailler mes faiblesses et devenir une meilleure danseuse. J’ai toujours cherché à donner le meilleur de moi-même et à continuer à m’améliorer.

J’entendais souvent parler de CrossFit et j’étais curieuse d’essayer ce sport qui semblait si intense et addictif. Je me disais que j’étais « en forme » et que je devrais être capable sans problème de faire ça… Je me suis vite rendue compte que je n’étais pas aussi « en forme » que je le croyais. J’avais souvent été raquée auparavant, mais jamais autant! Pourtant, après quelques séances seulement, j’y ai vite prit goût, même si ça me fâchait de ne pas être aussi forte que je le voulais.

Depuis le début, un de mes mouvements préférés est le pistol, car c’est un des premiers mouvements que j’ai réussi à faire RX (mouvement avancé, tel que prescrit, sans besoin d’adapter le mouvement) sans trop de difficulté. Il y a quelques semaines, j’aurais dit que le mouvement que j’apprécie le moins est le wall walk, mais je suis maintenant capable d’en faire des beaux (yes!) alors maintenant je m’attaque au deadlifts, qui sont, je crois, à travailler dans mon cas.

Ce que j’aime du CrossFit, c’est que ca m’amène la même sensation de bien être que la danse. Chaque fois que je termine une séance, je me sens comme un vendredi soir, relaxe et vraiment de bonne humeur. J’apprends à toutes les semaines comment mieux travailler mes lacunes physiques et mentales. Je sens que je chemine beaucoup en tant que personne grâce à ce sport et aux merveilleux coachs qui m’aident à me dépasser et à m’améliorer.

Merci de me permettre d’accomplir des choses que j’aurais cru impossibles il n’y a pas si longtemps.

Val,

Val P

Témoignage: Maxime Vien

maxime vien

Bonjour, je m’appelle Maxime, j’ai 30 ans, je suis préposé aux bénéficiaires, je suis poisson, ascendant scorpion, j’aime les longues marches romantiques sur la plage au clair de lune sous les Perséides d’un chaud mois d’août…

Il se trouve que je pratique aussi un sport merveilleux que l’on appel CROSSFIT… Un sport qui a vraiment su me charmer et me challenger comme aucun autre sport que j’ai pratiqué dans ma vie, excepter je dois l’avouer le surf que je pratique depuis quelques années et qui occupe l’autre moitié de mon esprit sportif.

Étant « Straight Edge » et ayant traversé la première moitié de la vingtaine dans la scène hard core à jammer, faire des shows et à faire du stage dive, je ne consacrais pas beaucoup de temps au sport, même si j’ai toujours aimé être actif.

Jai commencé le Crossfit à l’aube de la trentaine, il y un peu plus d’un an, alors que je commençais à avoir une petite bedaine et que les mains de ma blonde n’étaient plus assez grandes pour mes poignées d’amour. J’ai eu le profond désir de me mettre non seulement en forme, mais de l’être plus que je ne l’ai jamais été. Je voulais être en forme à 30 ans, et pour surfer mieux je devais être en forme et en santé. Le Crossfit ce mot que l’on entendait résonner à gauche et à droite est venu à mes oreilles, et je me suis senti interpelé par l’engouement et l’énergie avec laquelle les gens m’en parlaient. Connaissant Marc-André (Maku pour les intimes) depuis plusieurs années, et connaissant la générosité, l’intensité et la passion qui l’habite, L’usine Crossfit Taschereau était l’endroit par excellence pour aller voir à quel point je n’étais pas en forme.

Il aura suffit d’une séance pour me convaincre que c’était ce qu’il me fallait, j’y ai découvert le vrai sens du terme ‘’être raqué’’. J’y ai aussi découvert deux exercices avec lesquels j’entretiens une relation amour haine: les thrusters et les burpees. Je n’ai pas de type de Wod préféré car ce qui me plait c’est la surprise que l’on a chaque fois que l’on regarde le tableau blanc et qu’on se dit: « dans quoi j’me suis embarqué encore… » Un wod plus difficile est un wod qui challenge donc un wod qui repousse tes limites.

À l’aube des Opens 2015, auxquels je me suis inscrit après avoir pesé les pour et les contre pour me rendre compte, que je n’avais aucune raison de ne pas les faire. J’aimerais saisir l’opportunité pour remercier tous les coachs pour leur conseils, dévouements, encouragements, ainsi que les membres qui sont tout aussi responsable du plaisir et de l’énergie positive qui se dégage de notre box, vous êtes tous merveilleux, surtout le beau grand tatoué au yeux bleu… Jlui ferais pas mal…

Maxime Vien
Membre depuis le 20 janvier 2014

Témoignage: Marie-France Tessier

J’ai pensé [...] partager les changements positifs dans ma vie depuis que je fais du CrossFit à L’usine Taschereau, parce qu’on ne prend jamais le temps de dire les choses positives aux gens qui font une différence.

Premièrement, il faut que vous sachiez que j’ai 52 ans et que je fais du sport depuis que je suis toute jeune et que je suis abonnée à un gym depuis que j’ai 17 ans. Même pendant mes grossesses et mes traitements de chimiothérapie pour un cancer du sein, je me suis entraînée avec plus ou moins d’ardeur, selon mon énergie. Le sport a toujours été une constante dans ma vie, parce que l’entraînement m’a toujours fait du bien. J’y vais parce que c’est nécessaire à ma santé physique, mais surtout pour le bien-être des gens qui m’entourent puisque je deviendrais insupportable sans sport!

Les cours de groupe que je suis depuis des années sont répétitifs (step, spinning, cardio boxe, boot camp) et pas assez exigeants. Je trouve démotivant d’être aussi en forme que les entraîneurs et parfois même plus. J’ai essayé la course et le vélo, mais l’esprit de groupe me manque. Un jour, j’ai rencontré une amie qui avait cessé de venir au gym et qui avait joint l’équipe de l’Usine CrossFit. Elle m’en a parlé avec tant d’enthousiasme que j’ai décidé, un jour de janvier 2014 d’aller faire un essai. Je vous avoue que j’avais l’impression que le CrossFit était réservé aux jeunes très en forme et un peu trop intenses (pour ne pas dire déchaînés!). Ça a été une révélation. J’ai fait l’essai et les initiations la même semaine et j’ai finalement trouvé des entraîneurs plus en forme que moi! En fait, BEAUCOUP plus en forme que moi! Je venais de trouver mon nouveau gym!

J’aime tout du CrossFit : l’esprit de camaraderie, la ponctualité à laquelle les cours débutent, le fait de ne pas savoir à quoi m’attendre d’un jour à l’autre, les entraîneurs qualifiés qui s’assurent que nous prenions la bonne posture pour éviter les blessures, de voir mon corps se transformer, de me sentir forte (petite parenthèse : je n’aspire pas à faire de la compétition et j’apprécie vraiment que chacun ait sa place à l’Usine), de progresser, de me dépasser (qui aurait cru qu’un jour j’aurais fait des HSPU), d’avoir envie après chaque cours d’appeler mon mari pour lui raconter mon WOD, d’en parler à tout le monde tout le temps, d’avoir initié mes ados à en faire et de les voir petit à petit y prendre goût (autre parenthèse : à force de m’entendre leur casser les oreilles avec le CrossFit, ils ont fini par céder et venir essayer), de côtoyer des gens en santé, énergiques et motivés par une passion commune.

De plus, mon plus jeune (Éliott – 14 ans) a des cours privés avec Sonia depuis quelques mois et il est beaucoup plus en forme qu’il ne l’a jamais été. Mon mari est même venu récemment et je prédis que nous aurons un nouvel adepte bientôt!

Alors je dis longue vie à L’usine CrossFit Taschereau et un gros merci à Marc-André et Sonia.

Voilà.

Bonne journée!

Marie-France